... Index du Forum

...
Lieu de diffusion et de discussion autour de toutes les pratiques liées à l'écriture.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Alex' Bizness

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ... Index du Forum -> ECRITURE, etc. (C'est l'endroit où poster vos textes, mais aussi vos images, sons, vidéos, etc. ; c'est aussi l'endroit où les commenter) -> Salon général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 20/04/2015, 11:11    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Première Partie  


Alex mat' sa télé, voilée, dans l'nuaj' d'un oinj' de weed.
 
Via ses pupill'z avid' sa vie s'évade, son cerveau s'vide. 
Le plasma s'agite, un torrent d’imaj' frénétiques 
dont le titre est : Le Sang coul' par hectolitres...  
« Cool ! La racaille a des couilles ! Aïe aïe aïe, ça dérouille ! 
Le mec à trop la trouille, mouill' son froc et s'fait dépouill' ! » 
Quand le Beretta chromé troue sa poir' façon passoire, 
face à l’écran Al' se marre et admir' les beaux costards 
mais déprime à qui mieux mieux dans sa cage à poul' de banlieue, 
il rêv' de fill' et d'pognon la main plongée dans son cal'çon. 
Donc la s'main' prochaine, fini le taf à la chaîne 
et la routine à l'usine en intérim après s'week-end.  
Comm' Tony Montana, il choisit sa loi 
et ne deal'ra plus seul'ment pour arrondir ses fins d'mois.      
      
  
La rue noyée dans la nuit sourde, il sent des yeux sur ses épaules. 
Racoler ces zombies qui zonent et crèv' d'envie lui coup' la gaule. 
Un fix' de ch'val et s'fils de chienn' s'envoie l'Sida dans les veines 
engourdissant sa douleur, enchaîné au cœur d'Hélène. 
Il entend gémir les ombres maigres des trottoirs :  
l'angoiss' glass' leur âm' comme cent' lam' de rasoir. 
Sans vergogn' pour ces rats d'ordure - ces schizophrènes 
qui manj'raient des colons d'ivrogn' pour une doz' de pur' colombienne - 
il oubliera s'quartier pourri en trois mois d'économie  
pour s'infiltrer dans les salons branchés Fauchon : « Garçon ? » 
C'est ding' ces port' qui s'ouvrent, quand l'crédit s'affich' sur les fringues, 
les friqués sort' leur morlingue et s'achèt' cash des sachets d'poudre. 
« Adieu les parasites ! » Sa carrière à commencé  
sur ce tapis feutré comm' la pub Ferrero Rocher.      
      
  
Alex, biznessman sans complexe, aim' le luxe et ne cesse 
de se creuser le cortex afin d'réussir dans l'commerce.  
Il vend sa dope sans s'en faire, tax' les tox' et espère 
qu'on lui paiera son taxi pour le paradis des gangsters.
    
Revenir en haut
Gilles Laffay



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 437

MessagePosté le: 20/04/2015, 11:22    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

ah lala pas mal rappé en mette merde je me souviens plus


trop fromel enfin moa je ne suis pas critique d'art ca me fait penser a supreme NTM en moins bien


le seul groupe de rap français que j'aime bien mais il est ou le flow le flower power le sex flow oui une diatrible contre les (je m'autocenture pour ne par dire que ce sont des ordures)


c l'ordre injuste de la vie
Revenir en haut
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 20/04/2015, 14:00    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

Salut laffay,

Je n'ai pas bien saisi tout ce que tu as dit.
Je te réponds donc en fonction de ce que j'ai compris.
Ce texte est un exercice sur la forme. Donc oui, il est formel.
Je ne connais pas bien Supreme NTM, je ne peux donc juger de ta comparaison.
Comme son titre l'indique, il s'agit d'une série B, orale et fantasmatique.
Si son rythme s'inspire du Hip-Hop, et si le thème du gangster fantasmé y est abordé,
c'est justement pour parodier les amateurs de rap à vocation de gangster, souvent perchés dans des films,
Se servir de punchlines avec assonances et allitérations en essayant de faire progresser une intrigue qui se tient est un exercice difficile.
Mais la deuxième partie arrive et illustrera peut-être mieux mon propos.
(je ne suis pas doué pour parler de ce que j'écris)
Merci pour ton commentaire en tous cas.
Revenir en haut
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 20/04/2015, 14:19    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

Deuxième Partie     

     
Cocaïne, champagne et sexe appeal, dans son duplex du centre ville     
les fill' facil' styl' string ficell' s'enfilent en selle et puis s'exilent.     
Alors qu'il brass' les liass' sur sa table bass' vitrifiée,     
le gorill' qui frappe à sa port' lui conseill' de l'accompagner      
pour s'asseoir en limousine (mini bar, vitres teintées)   
face au patron : un ancien flic qui connaît l'trafic et l'métier.
      
L'homme a la tronch' du vieux dans Snatch, Alex refuz' de négocier     
mais Têt' de briq' domin' le match et puis l'accuz' d'être fiché :     
« Alors petit branleur ! Tu prends la poliss' pour des glands ?     
Ils veul' serrer l'mec gênant qui t'vend ta merde à prix coûtant...     
On l'a descendu hier soir en maquillant son macchabée     
avec une cravat' mexicaine avant qu'ce lâch' s'mette à cracher...     
Tu prends sa place ou tu t'arraches, tu as le droit de décider     
mais sois prudent, reste vivant, un' seul' réponse est acceptée »     

     
Alex ignorait ce réseau dans lequel il n'est qu'un mouch'ron.     
Piégé dans la toil' d'araignée, on se sert de lui comme un pion.     
Pris à la gorge il choisit la proposition     
de remplacer l'ancien grossiste égaré parmi les poissons.     
A l'aise à l'œuvre, il fait ses preuves, les valiz' plein' de kilos pleuvent.     
Le patron, pas trop poltron, le propuls' propriétaire     
d'un bar de nuit en bord de mer qu'il gère à sa manière.     
Des starlett' font la fête en s’atomisant la tête,     
le barman sous le comptoir revend des étuis à cigare :     
héroïne et coco comm' dans l'film avec Belmondo ;     
sur son bateau - c'est son bureau - il traite avec les gros chapeaux     
et prend soin des amis du casino à Miami.     
Dans l'jacuzzi, alors qu'une catin sous l'eau lui fait une gât'rie,     
c'est la révélation, il veut supprimer le patron.     

     
Alex, biznessman sans complexe, aim' le luxe et ne cesse     
de se creuser le cortex afin d'réussir dans l'commerce.      
Il vend sa dope sans s'en faire, tax' les tox' et espère     
qu'on lui paiera son taxi pour le paradis des gangsters.     
Revenir en haut
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 21/04/2015, 10:45    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

Troisième Partie 

 
On lui confie l'adress' d'un ancien assassin 
(assistant du quartier chinois avec ses chiards et ses chiens). 
Dans un resto lamentable, Alex est convié à la table 
où l'vieil asiat' sur son assiette assure être à la retraite. 
Alex insiste, mange un nem, c'est l'dilemme… Le vieux propose une option : 
pour la modiq’ somm' d'un million sa fill' fra l'taf aux p’tits oignons.  
Alex laiss' tomber ses baguett' se lève et sors son revolver, 
crie que le papi perd la tête, viz' la vaisselle, tir' dans un verre, 
un coup chass' l'arme à son poing, un' lam' brill' sur sa jugulaire : 
la fille aînée, sabre en main, l'œil embrasé, défend son père 
qui la calme en riant de toutes ses dents malhonnêtes, 
la bell' se fond dans l'ombre apte à surgir au moindre geste.  
Alex accepte le contrat, masquant son air ahuri, 
admirant ce joli ninja dign' du casting de Sin City. 
  
Comm' Vin Diesel il roule à fond pour bluffer la perle orientale : 
assise à la plass' du mort, son profil est fatal. 
De retour dans son garage, entre la Porsche et la Jaguar, 
il propose haschich et breuvaj' pour séduir' la panthère noire. 
Elle dit s’appeler Lucy, la voix remplie d'ennui, 
et souhaite un endroit tranquill' pour méditer pendant la nuit. 
La vex' pour Alex qui suit de près la princesse, 
en grimpant les escaliers, il fantasme en matant ses fesses… 
Il s'arrête, ouvre un' porte et l'invite au sein 
d'une chambre baroque au lit d'or et de satin… 
Lucy sourit enfin, le prend par la main, comme un grand gamin. 
Il rougit jusqu'aux oreilles, fasciné par cett' merveille… 
La déesse aux cheveux lisses humant le lotus et le lys  
enlace Alex en plein délice et frissonne en glissant sa cuisse.  
  
Alex perdu dans son ivresse, devient sage et perplexe… 
Quant à son av'nir il se verrait bien vendeur de solex. 
Il veut sortir de l'enfer pour laisser Lucy faire 
de son monde artificiel un petit paradis sur Terre. 
Revenir en haut
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 22/04/2015, 15:18    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

J'assume le manque de succès de ma série B.
Je fais au mieux avec le budget qu'on m'a donné.
Mais pas d'inquiétude à avoir,
pour ceux qui auraient tenu jusque là,
le dénouement est proche et la dernière partie arrivera
à l'heure d'un bon film du soir.

Le réal'
Revenir en haut
coryzaster



Inscrit le: 02 Avr 2015
Messages: 85

MessagePosté le: 22/04/2015, 16:23    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

y a quelque chose qui manque pour moi à alex sans complexe
un petit côté sympa ou rigolo pas seulement marionnette
ce n'est que mon humble avis
les apostrophes rendent pour moi la lecture et la compréhension peu aisées
bon taf sinon
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 22/04/2015, 18:11    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

Merci Coryzaster !

Il y a eu de la sueur sur ce texte, mine de rien,
Ces apostrophes sont chiantes mais servent à préciser la diction et le rythme,
car logiquement, ce texte est fait pour être écouté et non lu.
Le gros problème, comme tu l'as souligné, c'est qu'à la lecture,
elles font l'effet de ralentir l’œil en faisant buter sur le sens et la prononciation
alors qu'elles sont sensées mettre en évidence les diverses formes sonores qui se répondent et s'imbriquent
mais je n'ai pas trouvé mieux pour respecter la "musique"

Et oui, Alex est une marionnette qui se prend un peu trop au sérieux.
Peut-être que la dernière partie que je posterai ce soir,
(un peu convenue mais je plaide encore la série B),
le remettra à sa place ;)







 
Revenir en haut
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 22/04/2015, 20:02    Sujet du message: Alex' Bizness Répondre en citant

Dernière Partie

Nouveaux projets pour Alex : abandonner tout son bizness
et s'fair' la malle avec la belle en avion vers un archipel.   
Lucy craq' mais ne peut déshonorer sa famille,   
alors qu'Alex met l’fric dans l’sac, ell' s'éclipse et retourne en ville.   
Il mord ses doigts… Maudit contrat ! Sa p’tit' geisha lui manq' déjà,   
elle détient tout' les clés des secrets du Kama Sutra.   
Deux heur' passent, l'entrée sonne, sur le seuil : personne…   
Un colis comme un cercueil gît sur le sol, il ouvre l'œil…   
Vlan! Il devient blanc, tremblant, et vomit sur son perron :   
le corps déchiré de sa chérie saigne au fond du carton !   
Comme dans Seven, il s'énerve, son chagrin se change en haine,   
il entend rir' le patron et des gus armés qui s'amènent.   
Suivi par les plombs, il se replie dans sa maison,   
saisit ses Uzis à l'étage et se prépare au grand carnage.   
   
Planqué dans l'faux plafond à plat ventre il viz' le salon,   
débitant des ball' aux débil' déboulant d'emblée malhabiles :   
sa Kalach' crache, arrach' les ganach' et répand des tâches   
de sang plein les murs, de chair qui colle aux chaussures.   
Le patron voit le canon qui sort d'un' bouch' d'aération,   
lance une grenade en direction d'Alex en manq' de réaction…   
Explosion… Poussière… Allongé le ventre ouvert,   
Alex à l’agonie, voit le patron qui, d’un air fier,   
lui braque un pomp’ sur la tempe, appuie sur la détente…   
Son rêv' s'estompe, le radioréveil chante…   
L'écran brille au milieu des pieds d’Alex au bout d’son pieu.   
Ce délir' sans opium lui remet le rhum qu'il consomme   
et comm' De Niro dans le dernier Sergio Leone,   
son sourir' déconne. C'est dur d’être un homme.   
   
Alex rêve encore de Rolex, sa vie merdiq' le vexe   
car le lendemain matin, la fass' crevée sur ses corn flakes,   
il ira, l’humeur amèr', trimer pour finir au cim'tière   
et voit déjà des corbeaux chier sur sa tombe imaginaire.  
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:40    Sujet du message: Alex' Bizness

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ... Index du Forum -> ECRITURE, etc. (C'est l'endroit où poster vos textes, mais aussi vos images, sons, vidéos, etc. ; c'est aussi l'endroit où les commenter) -> Salon général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com