... Index du Forum

...
Lieu de diffusion et de discussion autour de toutes les pratiques liées à l'écriture.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

je commence
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ... Index du Forum -> ECRITURE, etc. (C'est l'endroit où poster vos textes, mais aussi vos images, sons, vidéos, etc. ; c'est aussi l'endroit où les commenter) -> Commission technique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
seyne



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 188

MessagePosté le: 04/05/2015, 17:43    Sujet du message: je commence Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
c'est un texte qui devrait s'insérer dans un ensemble que j'essaie de réunir, courts textes en prose, poèmes.
il n'a pas encore de titre. merci à l'avance de vos observations.





La mère a deux filles. Elles se retrouvent régulièrement chez elle, parfois avec leurs enfants. La maison est au bord d’un bois, c’est là que les filles ont vécu leur adolescence. L’aînée est partie à 18 ans. La maison est un pavillon de pierre meulière, avec un grand terrain en pente derrière, qui borde un bois. Les volets du rez de chaussée sont fermés côté rue. Chacune des filles repense à des choses lorsqu’elle vient, auxquelles la mère pense aussi, c’est un sentiment qui est dans la maison, qui ne la quitte jamais. De l’autre côté de la rue, il y a l’arrêt de bus où elles attendaient, le matin pour partir au collège puis au lycée, et où elles arrivaient le soir. La plus jeune est celle qui voudrait en parler - mais seulement quand elle est loin, seule chez elle. Au décours des pièces, en hiver ou en été, quand le bois proche est noir et imprégné de pluie, ou quand il est vert et rempli d’oiseaux qu’on entend sans les voir, elles pensent. Elles parlent de la santé des enfants ou des membres éloignés de la famille, les deux soeurs rient souvent ensemble, la mère fait ce qu’elle a à faire à l’intérieur de la maison où elle déplace très peu d’objets. Elle dort au premier. Lui, il est mort depuis de nombreuses années, mais dans certaines pièces de la maison, les chambres, l’arrière-cuisine, le cagibi, sa présence est plus réelle parfois que la réalité de ces rencontres mère filles, de ces conversations. Elles se demandent comment appeler ce qui arrivait, qui ressemble dans leur mémoire à des jeux. Chacune se demande, la mère se plaint de ne pas être appelée souvent. Les filles se disent chacune qu’il faudrait l’appeler plus souvent, mais il leur faut toujours plusieurs minutes pour arriver à décrocher le téléphone, et d’autres choses sont urgentes aussi. Pourtant, rien de gênant n’est dit, il n’y a pas de disputes. Elles sont assez solidaires, personne n’a protégé personne, elles étaient très seules. L’atmosphère qui sort du bois est faite du désir d’être seul, à jamais.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 04/05/2015, 22:47    Sujet du message: je commence Répondre en citant

J'aimais beaucoup et puis tout à coup j'ai plus aimé du tout. :(
ça me fait penser à la dernière réunion de famille qu'on m'a imposée. 
:)
non sérieusement, ça bascule là : "sa présence est plus réelle parfois que la réalité de ces rencontres mère filles, de ces conversations"
la force du factuel, du visible, laisse place à des considérations de l'auteur.
Revenir en haut
seyne



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 188

MessagePosté le: 04/05/2015, 22:54    Sujet du message: je commence Répondre en citant

est-ce que c'est seulement cette phrase qui te gene ou toute la fin ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:06    Sujet du message: je commence Répondre en citant

la tendance de toute la fin. 
Revenir en haut
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:09    Sujet du message: je commence Répondre en citant

mais bon, là, je ne fournis pas "un commentaire technique et développé"...
Revenir en haut
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:12    Sujet du message: je commence Répondre en citant

ça bascule même à partir de "Lui,... "
Revenir en haut
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:14    Sujet du message: je commence Répondre en citant

on part dans autre chose, dans une autre posture je veux dire. au-delà du fait que ça puisse me gêner ou pas, ce n'est pas la question.
Revenir en haut
seyne



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 188

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:23    Sujet du message: je commence Répondre en citant

Non mais je vois bien ce qui cloche, le psychologique délayant.


"...




Lui, il est mort depuis de nombreuses années, mais pas dans certaines pièces de la maison, les chambres, l’arrière-cuisine, le cagibi.
La mère se plaint de ne pas être appelée souvent. Les filles se disent - chacune - qu’elle devrait l’appeler plus souvent, et c'est pénible. Elles sont assez solidaires, personne n’a protégé personne, elles étaient très seules. L’atmosphère qui sort du bois est faite du désir d’être seul, à jamais.






Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:30    Sujet du message: je commence Répondre en citant

tout à coup l'empathie est imposée.
Revenir en haut
seyne



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 188

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:33    Sujet du message: je commence Répondre en citant

oui, mais il faut qu'on comprenne qu'il ne s'agit pas simplement d'un deuil. C'est pas simple à dire.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:33    Sujet du message: je commence Répondre en citant

parce qu'il y a des marqueurs d'un jugement de l'auteur.
Revenir en haut
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 04/05/2015, 23:45    Sujet du message: je commence Répondre en citant

Elle dort au premier. Il est mort depuis (..) mais dans certaines pièces (...) il est plus présent que la mère et les filles. (...).  Rien de gênant n’est dit, il n’y a pas de disputes. (...).  L’atmosphère du bois est le désir d’être seul toujours .
Revenir en haut
seyne



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 188

MessagePosté le: 05/05/2015, 09:17    Sujet du message: je commence Répondre en citant

ce sont les phrases que tu proposes de garder, je suppose ? je suis contente que tu aies gardé la dernière, c'est ma préférée :)

en fait, j'aimerais garder quelque chose du "elles sont solidaires, personne n'a protégé personne", mais sûrement réécrit autrement puisque tu as pensé à un jugement de l'auteur alors qu'il s'agit de leur propre jugement sur elles-mêmes. C'est une situation en boucle. Ensuite, je voulais aussi que persiste l'autre côté poisseux : le fait qu'il est difficile de mettre un nom sur ce qui se passait. Ce n'est ni un deuil simple ni un inceste complet. Je voulais dire de quelle façon cette perplexité les agrège et les fait taire, crée une situation de hantise.
Ce que tu dis des réunions de familles n'est pas forcément négatif, c'est un peu le sentiment que je cherchais à induire chez le lecteur.
En fait, je voudrais dans l'ensemble des textes explorer la double facette de : être seul/être ensemble. Je voulais mettre en vis à vis le texte sur barcelone que j'ai posté ici il y a quelques temps, qui exprime l'inverse, je crois. Le bien être d'une situation seul-ensemble.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Écrivable



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 215

MessagePosté le: 05/05/2015, 11:54    Sujet du message: je commence Répondre en citant

Daccord, mais non ce ne sont pas les phrases que je proposais de garder, au contraire, ce sont les passages pour lesquels je propose des differences, d'enlever les mots de la psychologie delayante, ceux et les virgules qui forcent l'émotion.
Revenir en haut
seyne



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 188

MessagePosté le: 05/05/2015, 12:35    Sujet du message: je commence Répondre en citant

ah :)
je vais réfléchir. à ce qui est juste dans ce que tu me dis-là, en tenant compte aussi de nos différences d'écriture.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:22    Sujet du message: je commence

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ... Index du Forum -> ECRITURE, etc. (C'est l'endroit où poster vos textes, mais aussi vos images, sons, vidéos, etc. ; c'est aussi l'endroit où les commenter) -> Commission technique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com