... Index du Forum

...
Lieu de diffusion et de discussion autour de toutes les pratiques liées à l'écriture.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le repas à cinq I
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ... Index du Forum -> ECRITURE, etc. (C'est l'endroit où poster vos textes, mais aussi vos images, sons, vidéos, etc. ; c'est aussi l'endroit où les commenter) -> Salon général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lucien Brelok



Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 50

MessagePosté le: 06/05/2015, 16:40    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
PART I

Quand on a plus
Que ça
On se délave
À l'amitié
Mais


Il restait plus grand chose
À délaver
De toute la merde
Qui te sortait des yeux


T'avais eu tes grands temps
Et tu le savais comme
Tu savais en marchant
Qu'ils étaient
Passés


Et c'était pas
Ni le bon temps
Ni le bon endroit
Mais c'était
Comme ça


D'abord et si
Cacophonique
Ta manière
De te ranger
Comme une sardine
Au milieu de toutes
Les sardines
Dans ce parking
Un peu sinistre,


On était
Un peu ça
Un peu
Ce parking
Un peu
Ce dimanche
Un peu cet hyper à babioles
Aussi


On a revus
D'ailleurs
Deux ou trois mecs
D'avant
De quand
On était
Enfin je veux dire
De quand
C'étaient des mecs à nous
Tu vois
Et puis s'enfoncer dans
Terrible
Passer les salons de jardin
En exposition
De promotion
Terrible
Avancer dans les gens
Qui piétinent
LeurEn date Dernière
Paye
Terrible
Et nous aussi
Nous venions tous les deux
D'être payés
Terrible


À un moment au milieu de la foule la gueule du mec qui voulait me tuer dans la foule il tenait un gamin dans ses bras il avait bien grossi campé la foule en plein milieu il regardait la foule qui passait tout autour de lui bien à sa place dans la foule campé comme une sardine de merde de camping sur laquelle on se prend le pied mais qui vous regarderait sans vous regarder vous verrait sans vous voir avec indifférence comme un taureau qui aurait grossi à côté des accessoires à barbecue soldés.


Je suis passé
Sur le côté
J'ai continué
Tout droit
Je me suis Retrouvé
Dans une section de déguisements pour filles
À essayer d'avoir l'air d'avoir
Une raison d'être là
Mais sans avoir trop peur non plus


Tu m'as hélé
Bien malin de ne pas avoir compris
Tu es passé en me hélant
En criant mon nom
Le vrai
Juste à côté de lui
Qui s'est pas retourné
Peut-être il a eu peur
De ce qui restait de souverain dans toi
Ou juste il était absorbé
Dans l'idiotie de sa transe d'être campé là
Mais quand même je ne pense pas qu'il aurait oublié
Un an sans sortir de chez moi
Les menaces qu'il me faisait d'en bas de ma fenêtre
Le couteau qu'il avait mis sous ma gorge
Quand même

Revenir en haut
Lucien Brelok



Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 50

MessagePosté le: 06/05/2015, 18:16    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

Bon je précise quand même
C'est le début d'un truc qui sera plus long, que je veux écrire depuis très longtemps mais pour lequel je butais sur la forme
Au début je voulais en faire une nouvelle,
mais la prose narrative si on peut appeler ça comme ça, c'est vraiment pas mon truc.

Donc voilà, j'ai finalement eu l'idée de le reprendre en vers libres
Mais j'ai pas nécessairement l'habitude d'écrire en vers libres non plus

Du coup, je suis preneur si y'a de la remontrance

Bibiz !
Revenir en haut
Lucien Brelok



Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 50

MessagePosté le: 07/05/2015, 12:07    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

ah ?
Revenir en haut
julien



Inscrit le: 31 Jan 2015
Messages: 315

MessagePosté le: 07/05/2015, 12:23    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

Je trouve le début un peu long, il faudrait resserrer / raccourcir de mon point de vue, sinon c'est très bien. J'adore le paragraphe de rupture, de spasme, en prose non ponctuée (pour moi c'est le noyau incandescent du texte et c'est pour ça qu'il faudrait un peu équilibrer l'avant et l'après). 
Revenir en haut
Lucien Brelok



Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 50

MessagePosté le: 07/05/2015, 12:44    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

Plutôt que trop long, tu penses pas que ça serait plutôt trop plan-plan ?
Moi j'ai le sentiment que c'est plutôt un problème de rythme que de longueur, genre ça serait un peu trop stable, ou ronflant, enfin quelque chose comme ça quoi.
Bon, là de toute façon je vais laisser à peu près comme ça pour l'instant vu qu'on est vmt qu'au début du truc et que j'ai plutôt envie de continuer l'histoire,
mais, dans la mesure où c'est un texte "narratif", je pense que c'est important que ça comporte une sorte de densité nan ?
Enfin je conserve l'avis en tous cas
Revenir en haut
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 07/05/2015, 13:32    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

Pourquoi avoir choisi une prose non ponctuée ?
Revenir en haut
Lucien Brelok



Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 50

MessagePosté le: 07/05/2015, 13:44    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

yop ! je reprends ma réponse, je t'avais lu trop vite et j'avais pas capté que tu parlais spécifiquement du passage en prose.

Ben, en toute honnêteté on peut pas vraiment dire que c'est un procédé très original, y'a beaucoup de contemporains qui font de la prose non ponctuée (Pennequin par exemple), mais je trouve ça efficace, en l'occurrence ça collait bien avec l'intensité et la précipitation que je recherchais pour ce passage.

Ca t'as gêné toi ?
Revenir en haut
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 07/05/2015, 13:55    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

Salut la brelok :)
En fait, je me pose la question de l'efficacité d'un tel choix.
Un souffle qui n'a pas besoin de ponctuation, ça paraît faisable mais
il faut avoir un sens du rythme impeccable, et encore,
j'ai l'impression que cela tient plus de la prouesse stylistique
qu'une envie de donner de l'intensité ou autre chose à un texte.
Pour ma part, ça ne fait que rendre plus difficile la compréhension
et paradoxalement, la fluidité du texte s'en trouve entravée.
La ponctuation est un outil rythmique, pourquoi ne pas s'en servir ?
Tu écris a capella ? ;)
Revenir en haut
Noyautier



Inscrit le: 21 Fév 2015
Messages: 52

MessagePosté le: 07/05/2015, 14:15    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

Pour le coup, l'effet de précipitation de la phrase de ce texte fonctionne quand même
Mais si tu regardes le texte de julienb sur la route départementale http://ecriture.leforum.eu/t505-route-d-partementale.htm
ça fonctionne tout autant sinon mieux avec une ponctuation bien choisie.
Question de sensibilité, il est vrai que ta phrase a un petit côté bordélique et confus charmant :)
(Désolé, Dans le message précédent, je parle plus par rapport à l'autre texte que tu as posté
qui n'a quasi aucune ponctuation. Mais je me suis emmêlé sur les topics)
Revenir en haut
Lucien Brelok



Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 50

MessagePosté le: 07/05/2015, 14:24    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

C'est vrai que pour un texte comme ça, ça pourrait donner plus de corps au vers libre.
C'est ptêt vrai aussi que dans le vers libre, avec lequel je suis pas des masses à l'aise, ça serait plutôt tendre tout simplement à la "prouesse stylistique", comme tu dis, que de maintenir un tel choix. Et c'est est pas du tout l'objectif ici.
Et par rapport à la fluidité du texte, on est d'accord cette partie là est pas du tout parfaite, c'est pour ça que je voulais un ptit feedback ;)
En tout cas toutes vos remarques sont très bonnes, et ça me donne des pistes pour ce que je ferai du texte ensuite.
Revenir en haut
Lucien Brelok



Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 50

MessagePosté le: 07/05/2015, 14:37    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

putain je suis trop pressé de vous donner la suite à lire

:) :) :) :) :) :) :)

Encore un café
Revenir en haut
Gilles Laffay



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 437

MessagePosté le: 07/05/2015, 17:47    Sujet du message: coucou Répondre en citant

ouais mais bon il y a un truc que je ne comprends pas bises enfin oui et a voila cette théeorie sur la ponctuation non enfin je veux dire en bon saint beuve, non j'avoue que je suis dépassé par ce genre de texte détruit depuis le 19 ce n'est pas le fond c la forme qui ne va pas ca ne fonctionne pas aie je sais que je suis desagreable mais depuis le temps que j'acirs je connais mon clavier par coeur et pour continuer, je sias âs pual verlaine il me semble, a mon vais, je precise, que avecf l'absinthe, c over off donc si mec tu veux ecire de la poesuie encore un effort pour devenir cosmopolite ( ou E.T.) et kiss and sky


there too much confusion disant jimmy hendrix et il me semble qu'il n'a pas dit que des b conneries c'etait aussi un poete et un calligraphe R.I.P. broth'r 


enfin libere toi de cette forme insane parce que c pas mal c la FORME qui ne marche pas au moins il y a de l'émotion 


thx
Revenir en haut
julien



Inscrit le: 31 Jan 2015
Messages: 315

MessagePosté le: 07/05/2015, 18:31    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

à LB : plan-plan, je ne sais pas, peut-être ; je trouve l'ouverture trop longue en tout cas. En même temps, je n'avais plus en tête ton avertissement liminaire, à savoir que c'est le début d'un texte, donc mes histoires d'équilibre avant et après le "spasme" du paragraphe en prose ne tiennent plus trop. 
Revenir en haut
Lucien Brelok



Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 50

MessagePosté le: 07/05/2015, 19:44    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

Oh ben si, ça se tient toujours jtrouve
Il faut que les parties aient de la gueule séparément, sinon ça marchera pas.
En plus, là c'est le début donc y'aurait tout intérêt à ce que ça capte un minimum l'attention !
Mais je suis d'accord avec vous pour dire qu'il y a quelque chose qui cloche

J'irais pas jusqu'à comparer ça à des textes du 19e ou à du Verlaine pour autant par contre, mais on est tous d'accord pour dire qu'il y a un pb de forme.
C'est ça qui m'a le plus manqué dans les forums, la ptite émulation :-D
J'arrive plus trop à décrocher de ce texte donc je vais voir si je vais pas bosser le troisième segment ce soir, pour l'instant faut vraiment avancer, sinon je vais me décourager
Revenir en haut
seyne



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 188

MessagePosté le: 08/05/2015, 16:15    Sujet du message: Le repas à cinq I Répondre en citant

les quatre premières strophes me semblent à moi aussi un peu poussives, voire convenues, voire plaintives. Il me semble qu'il y a aussi un souci logique dans la deuxième : ne veux-tu pas dire plutôt pour délaver...
J'ai beaucoup aimé le reste, le jeu avec les deux sardines, qui en plus m'a fait halluciner une sorte de grand thon au regard métallique planté verticalement et furieusement au milieu du flux des acheteurs. c'est bien que cette partie se détache du reste par le style, et la prose non ponctuée favorise la transe du lecteur, je trouve.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:54    Sujet du message: Le repas à cinq I

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ... Index du Forum -> ECRITURE, etc. (C'est l'endroit où poster vos textes, mais aussi vos images, sons, vidéos, etc. ; c'est aussi l'endroit où les commenter) -> Salon général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com