... Index du Forum

...
Lieu de diffusion et de discussion autour de toutes les pratiques liées à l'écriture.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

essai court sur la poésie suite

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ... Index du Forum -> ECRITURE, etc. (C'est l'endroit où poster vos textes, mais aussi vos images, sons, vidéos, etc. ; c'est aussi l'endroit où les commenter) -> Salon général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gilles Laffay



Inscrit le: 26 Jan 2015
Messages: 437

MessagePosté le: 31/05/2015, 17:11    Sujet du message: essai court sur la poésie suite Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
évidemment la question essentielle est celle de l'éthique aristotélicienne, assez drôle enfin en fait que dit il sur la justice entre les êtres humains, le savoir vivre, le voulair, vivre, et comme on dit aujourd'hui le être-à-la-mode, oui, si tu mets une tunique pourpre le jour où il faut mettre un jean indigo, c'est bullshit, si le jour où c'est if et que tu penses que la vielle chemise qui remonte a la fin - au début des - temps te fait kiffer, réfléchis! sales ou propres ce n'est pas la couleur de tes mains qui compte, c'est sans doute leur odeur-horreur, lavées avec de l'huile de pachyderme, ou du savon bio, quand je dis de pachyderme je veux dire par là de baleines ou d'huile de palme, parfois pour écrire, puisque je parle d'écriture, il vaut mieux - bien - ne pas se laver les mains pour écrire en mangeant un chicken mac nugget quitte a salir son ordinateur, est-ce que détruire un ordinateur ne mérite pas une plume, est-ce que ton âme - si elle existe - ne mérite pas quelques entorses à cette idée qui tue les sclérosés en plaque, a savoir se laver l'esprit et l'âme, le parlêtre, la dichotomie entre le poéme et celui qui l'écrit, ne vaut pas, non pas, un ou quelques sacrifices, ce n'est pas éthique, au moins, vite, parler et parler de nous et pas de moi, parler, dire, écrire, penser, danser, filmer, performer, filmer, musicaliser, peindre, aimer et même parfois haïr pour que la bulle de la solitude et des émotions enfouies éclate comme un chant collectif, a mon sens, à notre sens spirituel et parfois opposé lorsque l'on ne se met pas au centre, c'est à dire, dans l'espace libre de l'entre nous, c'est objectivement, l'éthique de la poésie, toujours le mot abject : depuis la nuit - le jour - des temps, la poésie depuis les grottes pariétales jusqu'a Bruce Nauman, le fil rouge de nos coeurs, de notre vision, de notre toucher, de nos larmes et nos rires : rimés ou dézinguées, l’éthique de tous les êtres qui et aussi là encore le sens éthique de cette mystérieuse mathématique divine : la - c'est comme ça que l'on la nomme encore aujourd'hui - poésie avec. 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:55    Sujet du message: essai court sur la poésie suite

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ... Index du Forum -> ECRITURE, etc. (C'est l'endroit où poster vos textes, mais aussi vos images, sons, vidéos, etc. ; c'est aussi l'endroit où les commenter) -> Salon général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com